Radio New York Floor

House Music NYF

V2 house music

Dans les années 1980, la house apparaît dans deux night-clubs, le Warehouse de Chicago et le Paradise Garage de New York, où les barrières sociales et raciales tendent à s'estomper. À Chicago, des DJ comme Ron Hardy recyclent certains éléments du disco et commencent à créer une musique qui va vite rencontrer son public initial – les gays et les Noirs – et trouver ses outils de création : la norme M.I.D.I.* (musical instrument digital interface.) en 1983 et le sampling (1986 pour le sampler numérique Akai S-900).

L’essor et le déclin du disco dans la musique populaire ont laissé les clubs avec une offre de plus en plus réduite de nouvelles musiques de danse à la fin des années 1970. Le manque de nouveaux tubes disco a obligé les DJ à recycler les vieux morceaux de disco, de soul et de R&B pour tenter de garder une expérience vivante dans les clubs. Avec l’aide d’une poignée de DJ et de producteurs pionniers, un phénomène culturel et musical appelé la musique house a commencé à se développer dans les clubs et dans les stations de radio de New York et de Chicago.

La première forme de musique house a débuté dans deux clubs : Paradise Garage à New York et Club Zanzibar dans le New Jersey. Le Garage house est profondément enraciné dans le R&B et la soul et peut parfois être indissociable du disco. À Chicago la house a commencé en 1985 avec le DJ Frankie Knuckles au Warehouse et Ron Hardy à Music Box. Tous deux, seront par la suite connus comme des acteurs très influents de la musique house, Knuckles étant souvent appelé le parrain de la house. Les débuts de la Deep House remontent au milieu des années 1980, avec une approche simpliste et quantifiée (robotique). Des producteurs comme Larry Heard (Mr Fingers) et Marshall Jefferson, qui sont considérés comme les pionniers de la deep house, ont donné au genre sa touche humaine en insufflant des éléments de jazz avec de solides lignes de basse.

    Google Play     Appstore 2